dimanche 15 septembre 2019

Le lâcher prise, kezako ?

Coucou toi, 
aujourd'hui j'ai décidé de m'attaquer à un sujet bien précis : le lâcher prise
On en entend tellement parler que cette notion parait évidente... pourtant l'est-elle vraiment? 

Si on prend l'expression telle qu'elle, c'est plutôt simple à comprendre: 

lâcher prise → lâcher la prise ⇒ lâcher les commandes... 
En anglais lâcher prise se traduit "let it go", ce qui mot à mot signifie "laisser aller".
Alors le lâcher prise s'oppose au contrôle, on se laisse à aller, on se libère de nos peurs et on écoute son intuition. 

Ok jusque là ça va: maintenant ce qui est plus complexe c'est la pratique car il faut savoir que rien dans notre cerveau ne nous conduit au lâcher prise. Cela demande du temps, des efforts et ne vient pas naturellement!


Alors comment lâcher prise?
Je vais m'appuyer sur les podcasts "change ma vie" de Clotilde Dusoulier. 

Pour vraiment pouvoir lâcher prise, elle nous conseille de:
1. mesurer l'étendue de notre sphère de pouvoir et d'influence et se concentrer dessus
il s'agit de nous concentrer sur les choses que nous pouvons contrôler et sur lesquelles nous pouvons avoir un impact (comme nos compétences, nos relations, notre lieu de vie, notre consommation, nos sorties...) plutôt que sur ce que nous ne pouvons pas contrôler (comme le temps qu'il fait, la politique, la vie des autres, leurs réactions...)

2. prendre conscience de l'idée d'indépendance émotionnelle et remarquer tous les endroits où on fait reposer notre bien-être et nos émotions sur des personnes et situations extérieures à nous et essayer de se détacher de cette dépendance émotionnelle pour pouvoir se détacher de la tentation de contrôler ces personnes et situations
Fais l'exercice et prends des notes à chaque fois que tu réagis émotionnellement dans une situation qui est hors de ton contrôle

3. passer de la résistance à l'acceptation à ce qui est
Le secret c'est d'accepter la situation et de se dire que le temps va faire le reste



En fait,

lâcher prise, c'est "comprendre où s'arrête ma responsabilité et où commence celle des autres, et toujours porter mon énergie dans ce qui est de mon contrôle." 

Clotilde nous suggère donc dans chaque situation d'identifier ces points: 
- quelle est la voie de l'acceptation? 
- à quoi est-ce que ça ressemble? 
- à quoi ça peut mener, quels résultats ça peut créer ? 



Pour info, cette voie n'est pas la plus facile ni la plus évidente mais c'est sans aucun doute celle qui apporte les meilleurs résultats

Je te conseille d'écouter ces podcasts sur Deezer ou Spotify qui sortent tous les jeudis,
A dimanche prochain,
Leslie

dimanche 8 septembre 2019

L'importance des mots dans ta réussite.

Bonjour à toi,
Comment ça va aujourd'hui?


J'ai décidé, pour cet article, de réunir les deux dernières notions abordées au sujet des gens qui réussissent et du travail sur soi qu'il faut accomplir si l'on veut en faire partie. 

- La loi de l'attraction
- Le pouvoir de l'intention

Comme ce sont deux méthodes qui entrent en corrélation, j'estime important de les traiter en même temps.

Le pouvoir de l'intention correspond au fait de mettre de la conscience dans nos actes et d'y poser une intention concrète. Selon sa nature, elle va guider notre vie de manière plus ou moins efficace car c'est elle qui va faire que la loi d'attraction va nous revenir avec une bonne ou une mauvaise nouvelle.
Je m'explique: la loi de l'attraction ne connait pas la négation, donc dès que tu vas l'employer pour quelque chose que "tu ne veux pas", alors tu l'auras... Mon conseil ici serait de te concentrer sur les choses que tu désires ardemment plutôt que sur les choses que tu veux éviter. 


Si tu tiens vraiment à atteindre un objectif, si tu as un but ultime, un désir ardent : il va te falloir visualiser l'atteindre puis passer par ces quatre étapes:

-j'ai le droit
-je le mérite
-je m'autorise
-j'obtiens

La loi de l'attraction agira seulement quand tu seras fin prêt psychologiquement.

Donc pour résumer, les phrases que l'on se répète inconsciemment au quotidien ont un impact majeur sur notre capacité à réussir.


Commence alors dès maintenant à

Lectures conseillées: 
- Le secret ou le pouvoir de Rhonda Byrne, 
- Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill



Médite bien là-dessus,
Je suis toujours là pour répondre aux questions ;)
On se retrouve dans le prochain article sur le lâcher prise,
Bises 😘

dimanche 1 septembre 2019

La pensée positive.


Bonjour à toi ✌

je reviens aujourd'hui sur le précédent article dans lequel je t'avais expliqué que pour réussir, il est nécessaire de travailler sur soi

On va alors parler d'une des étapes essentiels à ce travail et il s'agit ici de la pensée positive
Comme j'ai pu le dire dans un autre article, chaque situation qui nous arrive est NEUTRE, c'est ce que nous décidons d'en penser qui va faire qu'elle aura un impact positif voire négatif sur notre vie. 
Je t'invite dès à présent à observer tes pensées et à remplacer celles qui te limitent et qui t'empêchent d'avancer par des pensées positives, constructives et donc plus utiles


J'aimerais ici "m'attarder" sur deux mots qui à mon sens sont plus que liés à cette idée de pensée positive:

- La gratitude

- La résilience


La gratitude nous permet d'avoir de la reconnaissance pour ce qu'on a plutôt que sur ce que l'on n'a pas. Mais aussi, lorsqu'on agit avec gratitude, on met de l'amour dans TOUT ce que l'on entreprend
les résultats sont rapides et surprenants à la fois.
Voici une petite vidéo qui va t'aider à situer ton rapport à la gratitude à l'instant T et qui va également t'apporter les clés pour activer le pouvoir de la gratitude à n'importe quel moment : 

La résilience est le fait de ressortir plus fort de situations difficiles, de trouver le positif dans les moments qui peuvent être en apparence négatifs ou encore de faire des obstacles des tremplins





Dans une situation difficile, tu peux te demander :

Quels avantages puis-je en retirer?
C'est à dire 👇
Qu'est-ce que j'apprends dans la situation? 
Comment ça m'aide à grandir?




Pour terminer cet article déjà bien complet, [si on inclut le visionnage de la vidéo qui trouve tout son sens ici] j'aimerais t'inciter à trouver des phrases simples et efficaces qui peuvent t'aider à te recentrer à tout moment et donc à être dans la pensée positive

Celles que je préfère sont celles-ci: 

-lorsque je respire tout va bien

-je profite au maximum du moment présent,
car je sais que mon avenir est lumineux

-je cultive le lâcher prise 
(terme que j'expliciterai prochainement)



📸 IG: @simpleday_

Fais en bonne usage, 
Byebye, 
Lesly 

dimanche 25 août 2019

Le secret ultime des gens qui réussissent.

Bonjour à toi 💖

dans un précédent article, je t'avais dit que je te dévoilerai la raison qui fait que certaines personnes font un métier qu'elles aiment et réussissent
La patience étant une grande qualité, je te félicite donc d'avoir attendu jusqu'à maintenant.
Après, peut-être que tu connais déjà la réponse, alors patienter ne t'a pas posé problème, le suspense étant moins grand...





Qu'est-ce qui fait donc qu'on réussit, 
qu'on arrive à réaliser nos plus grands rêves, 
qu'on atteint nos objectifs  ???





UNE SEULE ET UNIQUE RÉPONSE:

Lorsque vous n'aurez plus l'ombre d'un doute
votre désir se réalisera. 

Tel est le pouvoir de l'intention. 
[Dr Wayne Dyer.]


Cette réponse est, ma foi, courte. Il faut cependant avoir conscience qu'elle nécessite un travail sur soi.
Ce travail fait appel à plusieurs méthodes connues et reconnues telles que:
  1. la pensée positive
  2. le pouvoir de l'attraction
  3. la puissance de l'intention


Je te partage des mots-clés emblématiques de ces pratiques de développement relationnel en attendant d'aller plus en détails:




On se retrouve très vite pour la suite,
Sincèrement,
Leslie

dimanche 18 août 2019

Avant je les détestais, aujourd'hui je les remercie.

Bonjour à toi 👋
aujourd'hui j'ai décidé de me confier. 
Oui, moi qui prône, un monde bisounours, ça m'arrive de détester des gens... 

Qui ?
Pour quelles raisons ? 


Je vais tout t'expliquer... 

1) d'abord il y a les personnes qui disent que j'ai de la chance...
2) et il y a aussi celles qui me souhaitent bon courage...


[ ⚠ Il faut savoir que ces personnes parlent de manière inconsciente. ]



1) Par rapport au fait d'avoir de la chance, je souhaite faire un petit rappel
Tout le monde peut être chanceux!
La chance n'est rien d'autre que de la préparation, associée à une attitude mentale positive, une capacité à saisir les opportunités et un passage à l'action
Donc quand on te dit que t'as de la chance, ça tombe pas du ciel: c'est donc un SUPER compliment!  


2) A l'époque quand quelqu'un me disait "bon courage", je me vexais en rétorquant : 
« J'ai pas besoin de courage, j'adore TOUT ce que je fais car je le choisis! » 
Avec du recul, je prends l'expression "bon courage" comme un compliment car, en fait, ça signifie que je sors de ma zone de confort, que je fais quelque chose de plus difficile que ce que la moyenne des gens ont l'habitude de faire...



Alors vas-y, dis-moi que j'ai de la CHANCE et souhaite-moi BON COURAGE,
tu referas ma journée bébé ;)



Que penses-tu de cette vision des choses? 
Je serais ravie d'avoir ton avis, 
A très vite, 
Li <3

dimanche 11 août 2019

Cher sucre, il faut qu'on parle...


« Alors voilà, toi qui m’as accompagnée pendant de si longues années ce que j’ai à te dire aujourd’hui n’est pas facile.
Mon sucre adoré, j’ai décidé qu’il était mieux de se séparer.
Mes envies récidivent, ma décision est définitive.
Mon désir est trop vif à un point que ça en devient nocif.
Je sais que tu me pardonneras car tu m’aimes et que tu veux le meilleur pour moi. »


7 jours plus tard :

Déjà 168h que j'ai arrêté de consommer du sucre ajouté…
Mes seules sources de sucre sont principalement les légumes mais aussi les fruits (à hauteur d’une portion par jour).
Voici un résumé de cette première semaine :
Les premiers jours n'ont pas été difficiles sachant que je m'étais déjà, au préalable, habituée au petit-déjeuner "salé". Rien de meilleur qu'un œuf au plat, du houmous fait-maison accompagné de quelques légumes crus ou cuits (carottes, tomates, champignons...) pour être en forme le matin ! Et avec un déjeuner comme cela, je peux vous dire que je n'ai pas faim avant midi voire plus encore.
Pour le lunch, croyez-le ou non, le sucre n'est pas non plus indispensable. On pourrait croire qu'en tant que français se priver de dessert est une torture, mais pas plus que ça. Il suffit de manger à sa faim et de se rendre compte que le dessert n'est que de la gourmandise ou une mauvaise habitude. Si parfois, je sens que j'ai besoin d'une autre note sucrée à la fin de mon repas, je mange quelques fruits secs (noix de cajou, amandes...) : ce sont de très bons aliments qui pallient très bien au sucre.
Enfin, le soir je mange souvent une pomme avant mon repas. En effet, il est préférable d'éviter le fructose en journée car il peut entraîner de grosses envies de sucre et donc que l'on craque sur du "mauvais sucre".  

Pour l'instant, le sucre contenu dans les fruits me suffit. Mais peu à peu, je rajouterai d'autres sources de sucre naturel telles que le miel, le sucre de coco ou encore la stévia pour pouvoir faire des pâtisseries healthy et tasty as well.



Je vais maintenant vous partager de précieux conseils pour vous aider à survivre aux tentations sucrées : pour se faire, je vais prendre une situation concrète. Je vous emmène avec moi au marché de Noël.
Vous devez vous dire que c’est impossible de résister au sucre ajouté lors d’un événement comme celui-ci.
Détrompez-vous, j'y ai survécu et je vais vous montrer comment.

Il peut s'avérer très dangereux de se lancer un tel challenge à la période de Noël... En effet, à cette période, les tentations se trouvent être à leur apogée :
Le vin chaud, les sablés de Noël, les crêpes, les bonbons, le chocolat, les confitures... bref le sucre grouillait autour de moi. Mais bien heureusement, il y avait autant d'autres bonnes choses salées. Par contre, attention, même dans la nourriture salée, il peut y avoir du sucre ajouté (sauces...), il est donc important de demander au vendeur si c'est le cas ou non. S'il ne sait pas, mieux vaut tourner les talons que de manger quelque chose dont on ne connait le contenu. J'ai donc mangé une très bonne choucroute faite maison, ainsi que des marrons chauds (le meilleur allié du marché de Noël)!
Pour ce qui est de résister à la tentation du fameux vin chaud, sentir son odeur a suffi à pallier à mon envie d'en consommer et j'ai trouvé ça magique. Finalement, j'ai plus savouré le moment que si j'en avais réellement bu un :D.

Une autre petite astuce: lorsque vous allez manger à l'extérieur avec des amis et que vous ne savez pas si vous allez trouver votre "bonheur", prévoyez toujours une petite bouteille d'eau et de quoi grignoter (amandes, noix ou encore carottes...) ou faites appel à votre créativité.
Je m’explique : pendant ce week-end, nous sommes allés dans une crêperie, vous devez penser que c'est comme se jeter dans la gueule du lion lorsqu'on fait un tel challenge. Pourtant, j'ai réussi à commander quelque chose de typique sans sucre ajouté : Galette bretonne saupoudrée de noix de coco et d'amandes : UN DÉLICE, même mes amis, très étonnés, ont goûté et peuvent le confirmer.
Pour faire simple, quand on veut on peut ! (il suffit d'un peu d'imagination)

Tout est possible à partir du moment où notre mental domine les stimulations extérieures et qu’on fait preuve d’inventivité.


Aujourd’hui, je ne vais pas vous mentir, j’ai repris le sucre ajouté. Pourquoi ?!
Tout simplement parce que refuser une part de gâteau d’anniversaire ou une boîte de chocolat, geste qui part d’une bonne intention, faisait de la peine à la personne offreuse et aussi à moi par la même occasion car je pouvais lire la déception dans ses yeux. J’ai donc décidé de m’autoriser le sucre ajouté. Cette consommation reste cependant occasionnelle. Même si il peut s’agir de calories vides, ces calories peuvent nous nourrir non pas physiquement mais émotionnellement. Nourrir nos émotions reste important et nous ne devons pas le négliger. Manger équilibré, varié et se faire plaisir est possible. Il suffit d’être raisonnable et de savourer pleinement chaque repas qu’il soit destiné à nous nourrir physiquement ou émotionnellement.


« Cher sucre, même si tu m’en as fait voir de toutes les couleurs, je te remercie pour les moments de convivialité, pour les leçons que tu m’as données, pour ton soutien émotionnel mais surtout pour ta douceur et ta compréhension. Je sais que tu es un ami fidèle car même lorsque je te délaisse je sais que tu ne m’en veux pas lorsque je reviens vers toi. »




dimanche 4 août 2019

Vivement le week-end vs. vivement les vacances!!

Pourquoi sommes-nous toujours aussi impatients d'être en week-end ou en vacances?!


Parce qu'on s'est tout simplement fait avoir par la société

on fait des études parce qu'on ne nous a pas donné d'autre alternative. 

Et puis maintenant, on vit tous avec cette croyance limitante que, sans diplôme, une belle vie professionnelle est IMPOSSIBLE

Certaines personnes ont cependant réussi à prouver le contraire, elles sont considérées comme chanceuse!
Ok super, elles ont de la chance. 🍀
Mais savez-vous réellement ce que c'est que d'avoir de la chance ?

C'est de la préparation, mais aussi une attitude positive, tout en étant capable de capter les opportunités et de passer à l'action. Donc s'il vous plait, ne confondez pas chance et hasard! 




Revenons donc à la question centrale:

Pourquoi sommes-nous toujours aussi impatients d'être en week-end ou en vacances?!

J'aurais deux réponses à proposer (si tu as une autre hypothèse, je t'invite à la partager en commentaire)
- soit on a réussi à avoir un ou des diplômes et on travaille dans une société avec laquelle on est pas forcément en accord
- soit on n'a pas vraiment adhéré au système scolaire et on n'a pas ou peu de diplôme(s), donc on trime à faire les jobs que "personne ne veut faire" (croyance) parce qu'on est persuadé qu'on ne peut pas réussir sans diplôme

Je vais aujourd'hui te prouver le contraire: je connais des personnes brillantes, qui atteignent un niveau de vie prestigieux et qui n'ont AUCUN diplôme (même pas le brevet pour certains). Ces personnes là ont réussi pour une seule et unique raison que je ne te dévoilerai pas maintenant.  Tu dois d'abord y réfléchir. 


Bref, si tu n'es pas épanoui dans ton job, tu as deux solutions:
- CHANGER DE TRAVAIL 
sache que tu n'es pas irremplaçable, crois-moi quelqu'un d'autre se ferait un plaisir d'être à ta place et apporterait beaucoup plus de valeur à ce qu'il fait que toi. 

- T'ADAPTER 
à toi d'y trouver ton compte, de faire quelques ajustements (psychologiques ou pragmatiques) afin d'y être épanoui et de vibrer dans ce que tu fais. 

Par rapport à ça, je te conseille fortement de lire ce livre d'Olivier Roland et d'appliquer ses conseils dès maintenant. 


Parce qu'une chose est sûre: 
Si tu veux faire partie des 5% de personnes qui, arrivées à la fin de leur vie, n'ont aucun regret, il  va falloir se bouger...


A très vite pour la suite,
Leslie